La croyance innée

La croyance innée

1.5.1 : Création par des extra-terrestres ?

alt text

S‘il est donc raisonnable de penser que l’univers et la vie ne soient pas le fruit du hasard, alors d’où viennent-ils ? Pour certaines sectes et certains groupes occultes, la vie sur Terre aurait été créée par des extra-terrestres.

alt text

Des extra-terrestres, par définition, sont des êtres qui proviennent d’une autre planète que la nôtre et qui habitent donc dans cet univers. Et, étant donné que l’univers a eu un commencement, ces extra-terrestres ne peuvent donc pas être éternels, tout comme nous. Mais alors, s’ils ne sont pas éternels, comment sont-ils apparus ou bien, qui les a créés ? Une telle supposition ne résout donc pas grand-chose, car cela déplace simplement le problème de l’origine de la vie dans l’espace.

De plus, si par définition des extra-terrestres habitent dans cet univers, alors comment l’univers est-il apparu ou bien, qui l’a créé ? Prétendre que des extra-terrestres ont créé la vie ne pose-t-il donc pas plus de problèmes que cela n’en résout ? Une telle supposition ne relève-t-elle pas davantage de la science-fiction que du bon sens ?


1.5.2 : Création par plusieurs dieux ?

alt text

D’une manière générale, nous savons que les hypothèses les plus simples sont les plus vraisemblables. Et l’idée qu’un dieu unique soit à l’origine de toute chose n’est-elle pas l’hypothèse la plus simple parmi toutes les autres ? En effet, selon certains théologiens, donner crédit à plusieurs entités pour la Création n’est pas raisonnable pour plusieurs raisons :

  • Premièrement, si l’on reconnaît qu’il est possible qu’un dieu unique puisse avoir créé toute chose, alors rien ne sert de supposer l’existence de plusieurs dieux. Car pourquoi multiplier des entités sans nécessité ?
  • Deuxièmement, s’il existait plusieurs dieux et que chacun avait créé ce qu’il voulait, n’y aurait-il pas du désordre au sein de l’univers ? Pourtant, ce n’est pas le cas.
  • Troisièmement, s’il existait plusieurs dieux, chacun de ces dieux n’essayerait-il pas nécessairement de prendre le pouvoir sur les autres, ce qui, là encore, aurait comme résultat le désordre dans l’univers ?

alt text

De plus, s’il existe dix dieux par exemple, ont-ils un pouvoir égal ou non ? S’ils n’ont pas un pouvoir égal et que, par exemple, le dieu numéro sept est le plus puissant, alors quel serait l’intérêt d’adorer les autres dieux ? Si en revanche ils sont tous égaux, comment le sont-ils devenus ? Y a-t-il un Dieu plus important qui a divisé leur pouvoir équitablement ou se sont-ils concertés entre eux pour faire cela ? Et que se passerait-il pour une personne s’il adore seulement trois de ces dieux ?

Dans les différentes mythologies grecques ou latines, une multitude de dieux et de déesses existeraient et chacun s’occuperait d’un domaine précis. Il y a le dieu des mers et des océans, le dieu de la beauté et de la lumière, la déesse de l’amour etc…

alt text

Si chacun de ces dieux gèrent un domaine précis, cela n’implique-t-il donc pas qu’ils possèdent logiquement un pouvoir limité ? Alors s’ils ont un pouvoir limité, comment pourraient-ils être considérés comme des dieux ? Car par définition, un Dieu n’est-il pas un être ayant un pouvoir illimité sur toute chose ?

Prétendre que plusieurs dieux seraient à l’origine de la création ne pose-t-il donc pas plus de problèmes que cela n’en résout ? L’existence d’un seul Dieu unique n’est-elle donc pas la conclusion la plus raisonnable et celle qui s’accorde le plus avec notre prédisposition naturelle ?


1.5.3 : Unicité = saine nature

alt text

Car, comment se fait-il que des études en neurobiologie et en anthropologie aient permis de démontrer que la croyance en un dieu unique était innée chez l’être humain ? En 2008, le quotidien anglais The Telegraph publia un article intitulé Les enfants naissent croyants en Dieu, selon un académicien : Les enfants naissent croyants et n’acquièrent pas simplement des croyances religieuses à travers l’endoctrinement, selon un académicien. Voici un extrait de l’article :

Dr Justin Barrett, un chercheur expérimenté au centre d’anthropologie et du cerveau de l’université d’Oxford, prétend que les jeunes ont une prédisposition à croire en un être suprême, car ils supposent que tout dans le monde a été créé avec un but. Il dit que les jeunes enfants ont la foi, même s’ils n’en ont pas entendu parler dans leur famille ou à l’école, et prétend même que si un enfant grandissait seul sur une île déserte, il croirait en Dieu.

The Telegraph Children are born believers in God, academic claims, 24 Novembre 2008.

alt text

Et pour preuve, comment se fait-il que d’une manière naturelle, un petit enfant reconnaisse l’existence d’un seul dieu ? Et comment se fait-il qu’un athée dans un avion en plein crash va soudainement se mettre à dire “Ô mon Dieu, ô mon Dieu, sauve-moi” ? Comment se fait-il donc que l’être humain possède une disposition naturelle à croire en l’existence d’un dieu unique ? N’est-ce pas là l’une des plus grandes preuves de son existence ? Cette prédisposition naturelle est d’ailleurs la raison primordiale que nous savons que Dieu existe.

Même Richard Dawkins, l’un des plus grands défenseurs de l’athéisme de ce siècle, fut surpris en train d’invoquer Dieu lors d’une émission radio, car sa saine nature refit surface.
Le journal d’information américain Le Huffington Post écrivit à ce sujet un article intitulé “Richard Dawkins, un athée célèbre, invoque Dieu lors d’un programme radio”. Le 14 février 2012, Richard Dawkins fut invité à la radio 4 de la société britannique BBC afin de discuter avec le pasteur et journaliste anglais Giles Fraser au sujet du déclin du christianisme en Angleterre.

alt text

Lors de l’émission, Richard Dawkins déclare au pasteur que la plupart des chrétiens ne connaissent même pas le nom du premier livre du Nouveau Testament. En réponse, le pasteur lui demande de citer le titre exact du livre sur l’origine des espèces de Charles Darwin. Ne se rappelant plus trop du titre exact, Dawkins commence à perdre son sang-froid et dit “ô Dieu” d’une manière tout à fait naturel, comme si sa saine nature refaisait surface, ce qui est le cas lors d’un moment de panique, comme l’exemple donné plus haut avec le crash d’avion. Voici la transcription exacte de la discussion :

Giles Fraser : Richard, si je vous demandais le titre complet de “L’Origine des espèces”, je suis sûr que vous pourriez me le dire.

Richard Dawkins : Oui, je le pourrai.

Giles Fraser : Allez-y alors.

Richard Dawkins : De L’origine des espèces… euh… avec…ô Dieu. De l’origine des espèces… euh… il y a un sous-titre au sujet de la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie.

Giles Fraser : Et dire que vous êtes considéré comme le pape du darwinisme…

Richard Dawkins vs Giles Fraser Radio 4, BBC, 14 Février 2012.

L’existence d’un dieu unique ayant créé toute chose n’est-elle pas de loin l’explication la plus rationnelle de toutes ?


1.5.4 : Des arguments émotionnels

alt text

D’ailleurs, on constate d’une manière générale que les principaux facteurs qui mènent vers l’athéisme sont des facteurs émotionnels et non rationnels :

  • Par exemple, certains admettent qu’ils sont devenus athées suite à une enfance difficile ou à un événement tragique survenu dans leur famille.
  • D’autres, tout simplement, car ils ne souhaitent pas que Dieu existe ou parce qu’ils ne souhaitent pas qu’il y ait une autorité au-dessus d’eux.
  • alt text

  • D’autres encore sont athées, car ils ne comprennent pas pourquoi il y a de la souffrance et du mal dans le monde. Ils disent : “Si Dieu existe, alors pourquoi y a-t-il tant de mal et de souffrance dans le monde ?” Mais est-ce que le fait que le mal existe dans le monde efface tous les arguments que nous avons vus depuis le début en faveur de l’existence d’un créateur ?

    Par exemple, est-ce que le mal dans le monde supprime l’impossibilité de concevoir comment le cerveau humain serait apparu par des petites modifications successives accidentelles ? Alors, comment pourrait-on penser que ce problème du mal constitue un argument en faveur de l’athéisme ?

  • D’autres encore sont athées, car ils ne croient que ce qu’ils voient. Ils disent en conséquence : “Voir, c’est croire, et nous ne pouvons pas croire en Dieu tant que nous ne l’avons pas vu”.
    Comme cela a déjà été dit précédemment, nous n’avons pas nécessairement besoin de voir les choses afin d’y croire (exemple donné au début du livre avec les pas d’un animal dans le désert).

    alt text

    Imaginez par exemple que vous partez de chez vous en laissant votre chambre non rangée. Lorsque vous revenez, tout est propre et bien rangé. Avez-vous nécessairement besoin de voir la personne qui a rangé votre chambre pour reconnaître son existence ou le rangement de votre chambre est une preuve suffisante ?

    De même, la plupart des personnes qui avancent cet argument n’ont par exemple jamais vu leur cerveau et pourtant, ils n’ont aucun doute sur son existence. Pourquoi ? Car ils possèdent des preuves indirectes que leur cerveau existe. Donc, ils n’ont pas besoin de voir nécessairement pour croire. Dans sa lettre écrite au ministère de l’Éducation de Californie, Wernher von Braun déclara la chose suivante :

    Beaucoup d’hommes qui sont intelligents et de bonne foi disent qu’ils ne peuvent pas voir un Désigner. Eh bien, un physicien peut-il voir un électron ? L’électron est matériellement inconcevable et malgré tout, il est si parfaitement connu par ses effets que nous utilisons pour éclairer nos villes, guider nos compagnies aériennes dans le ciel de nuit et pour prendre les mesures les plus précises. Quel raisonnement étrange font certains physiciens qui acceptent l’existence des électrons inconcevables et en même temps refusent d’accepter la réalité d’un Désigner, prétextant qu’ils ne peuvent pas le concevoir.

    Vernher von Braun Lettre au ministère de l’éducation de l’État de Californie, 4 septembre 1972.
  • alt text

  • D’autres disent : “Si Dieu existe, alors qui l’a créé ?” Mais, si par définition Dieu est éternel, n’est-il pas illogique de poser une telle question ? Car si Dieu avait été créé, serait-il encore Dieu ? Le fait que l’être humain ait du mal à imaginer une chose n’implique pas que cette chose n’existe pas.

    Par exemple combien d’entre nous arrive à concevoir le fait que la lumière puisse parcourir plus de 7 fois le tour de la Terre en une seconde ? Et pourtant, même si l’on a du mal à concevoir cette chose, cela n’enlève pas le fait que cela existe. Donc de la même manière, le simple fait qu’un être humain n’arrive pas à concevoir un Dieu qui serait éternel n’implique pas qu’un Dieu éternel n’existe pas.


1.5.5 : Déisme ou théisme ?

alt text

En résumé, n’est-il donc pas raisonnable qu’un Dieu unique soit le créateur de toute chose ? À partir de ce constat, il existe deux croyances principales : le déisme et le théisme. La grande différence entre ces deux croyances se trouve dans la question de savoir si Dieu a fait des révélations aux êtres humains.

  • Pour les déistes, Dieu n’a pas informé aux êtres humains pourquoi Il les avait créé et quel était leur but sur cette terre. L’être humain n’aurait aucun but sur cette terre et Dieu aurait donc simplement créé l’univers et puis c’est tout.
  • Pour les théistes en revanche, Dieu aurait fait des révélations aux êtres humains leur disant pourquoi il les avait créé et quel était leur but sur cette terre.

alt text

Alors laquelle de ces deux croyances semble être la plus logique ? Si l’on regarde toutes les créations autour de nous, on remarque qu’elles ont toutes un but précis. Par exemple, les voitures, les chaises, les lampes, les chaussures, les téléphones, etc., toutes ces créations ont été créées pour un but précis. Car n’est-ce pas stupide et inutile de créer quelque chose sans but et sans raison ?

alt text

Alors, si Dieu a créé les êtres humains, n’est-ce pas raisonnable de penser qu’Il les a créés dans un but précis ?

Regardez, dans notre corps, tout a un but bien précis et défini : le cœur, les poumons, les veines, le foie, le pancréas…Alors, est-ce raisonnable de penser que l’ensemble du corps, l’être humain, lui, n’a aucun but ?

alt text

De plus, imaginez que vous êtes un homme d’affaires et que vous venez de créer votre société. Par la suite, vous embauchez des employés, mais vous ne leur dites pas quel est leur but au sein de votre entreprise. Résultat, vos employés font ce qu’ils veulent, car vous ne les avez pas informés de leur rôle dans votre société. Ne va-t-on pas penser de vous que vous êtes stupide ?

N’est-ce pas quelque chose d’illogique de ne pas informer vos employés de leur but dans votre société ? Alors, si Dieu a créé les êtres humains dans un but précis, n’est-il pas raisonnable de penser qu’Il nous a informé de ce but ? Dès lors, le théisme n’est-elle pas une croyance plus logique que le déisme ?

Parmi les types de théismes cette fois-ci, il en existe deux principaux : le monothéisme et le polythéisme. Et tant donné que nous venons de voir qu’un Dieu unique était la conclusion qui s’accordait le plus avec notre saine nature, le monothéisme n’est-il donc pas plus raisonnable que le polythéisme ?

Categories: